A Rencontre Harry

a rencontre harry “Je suis désolé Harry, tu as vraiment mal au cou” – Billy Graham

Meet Harry est un court et pathétique film sur le manque de confiance en soi d’Harry et son besoin désespéré de trouver une cigarette dans un ascenseur avant de sortir avec une fille qu’il a rencontrée à l’université. C’est tellement grave que la première fois que nous rencontrons Harry, nous pensons qu’il n’est qu’un clochard, et il s’avère qu’il ne l’est pas tant que son ami ne lui dit pas qu’il a l’air bien dans cette cravate verte qu’il a achetée à Coney Island qu’il se rend compte qu’il est en fait très membre souhaitable de la société. Harry passe à un rendez-vous qu’il regrette manifestement d’avoir jamais eu parce qu’il est pris dans une dispute avec une femme riche, et nous regardons son manque d’estime de soi lui faire des ravages. Finalement, il trouve le courage de lui demander de sortir avec elle, mais elle le rejette comme boiteux et stupide.

L’intrigue de la majeure partie du film vous fait vous demander comment Harry va réagir face à tant de femmes qui le rejettent. La réponse dans ce film est assez évidente. Il devient accro à la morphine et se retrouve sur le sol d’un établissement psychiatrique. Le plus drôle, c’est qu’après son retour à la maison, ses amis essaient de le convaincre d’aller voir un thérapeute, mais Harry ne suivra pas leurs conseils. Finalement, après avoir beaucoup convaincu ses copains, il va voir un thérapeute, seulement pour apprendre que sa dépendance est physique plutôt que psychologique … et il lui faut trois essais pour arrêter de consommer.